Contrat d’assurance vie individuel ou collectif ?

Contrat d’assurance vie individuel ou collectif  un  point important à étudier avant de souscrire…

 

Au moment de choisir son contrat d’assurance-vie multi supports, l’épargnant se doit d’étudier les principales caractéristiques : rendements du fonds en euros, niveau des frais, nombre et variété des unités de compte…

Mais il doit aussi faire un choix entre un contrat « individuel » et une assurance-vie dite « collective »…

Podium des contrats d’assurance vie-Investir Le journal des Finances 16/06/2018

Lisez vite la suite…

Assurance-vie individuelle : un contrat direct entre assureur et assuré

C’est l’épargnant, en tant que personne physique, qui est lié directement à l’assureur
Le contrat d’assurance est signé entre le souscripteur et l’assureur (la compagnie d’assurance).
Les conditions générales ou caractéristiques du contrat ne peuvent être modifiées qu’avec l’accord du souscripteur du contrat d’assurance.
Un gage de pérennité,  de sécurité appréciable. Un contrat plus sécurisant. L’assuré est certain que les frais ne peuvent évoluer dans le temps.
Nous avons fait le choix de ne proposer que des contrats individuels extrêmement peu coûteux, ce qui permet de cumuler tous les avantages !

Assurance-vie collective : l’intervention d’un distributeur intermédiaire

C’est le distributeur, en tant que personne morale (le plus souvent un établissement bancaire ou une association représentative d’épargnants) qui souscrit le contrat auprès de l’assureur (la compagnie d’assurance), puis propose aux épargnants d’y adhérer.
Le souscripteur est la personne morale distributeur du contrat et le client est l’adhérent au contrat.
Seul le distributeur est à même de négocier les conditions de son adhésion avec l’assureur, et seul son accord sera requis en cas de négociation des termes de ce contrat.
Il suffit d’un accord entre le distributeur du contrat et la compagnie d’assurance pour que de nouvelles conditions soient imposées aux adhérents.
Il se peut que les conditions contractuelles évoluent au cours de l’exécution du contrat et s’avèrent finalement moins favorables au client
Une plus grande insécurité de l’épargnant
Les risques liés à un contrat collectif d’assurance-vie ne se font réellement sentir que lorsque des décisions difficiles doivent être prises : une augmentation des frais de gestion ou de versement, des conditions de rachat plus restrictives, la suppression ou modification de certaines UC ou unités de compte…
Dans un contexte de baisse régulière des fonds en euros, d’augmentation du nombre des rachats, de versements en baisse, certains assureurs et distributeurs pourraient être tentés de préserver leur marge en augmentant les frais de gestion ou en limitant les possibilités de rachats, en modifiant les conditions générales des contrats.
Cette nuance entre contrat individuel et collectif retrouve donc aujourd’hui son importance.
C’est pourquoi la souscription d’un contrat d’assurance vie individuelle est pour nous aujourd’hui préférable.

 

Les médias en parlent…

 

 

www.assurance-vie-frais-0.fr

 

Demande d’informations

gratuitement, maintenant et sans engagement

 

Découvrez tous nos articles sur l’assurance vie

 

Suivez-nous sur FACEBOOK